L’éducation musicale est, d’après mon inspecteur, obligatoire à l’école. Je ne suis pas du tout d’accord, mais comme cette année je suis inspectée, je me lance effectivement dans cette supercherie qu’est la « chorale » d’élèves. Certes, nos élèves ont de la voix, on les entend même trop, mais faut pas compter sur eux pour chanter quelques classiques de la chanson française, comme « Que je t’aime » de l’immense Johnny, « Je suis pour » chanson engagée de Sardou ou encore plus simplement « Les enfants » de Didier Super (Celle-ci, je vous la mets car il faut absolument la connaitre, en canon c’est divin!)

Ici

Vu la cacophonie de la première séance, j’ai tout de suite stoppé et réfléchi à une progression adaptée au niveau de mes élèves et permettant de les faire progresser (rapidement)

Voici donc une méthode que j’ai envie de qualifier de révolutionnaire: le DCIPFPM: Doux Chant Intérieur Pour Foutre la Paix à la Maitresse.

Première étape: l’échauffement:

Les élèves sont amenés à fermer les yeux et leur bouche, ils visualisent la gamme et tiennent la note intérieurement et silencieusement.

Deuxième étape: Le chant:

Les enfants lisent le texte puis le visualisent dans leur tête. L’enseignant chante la première phrase, les élèves chantent dans leur tête à sa suite.

Troisième étape: L’apprentissage des paroles

Les élèves copient les paroles tout l’après-midi en chantant dans leur tête. Et oui, on peut quand même travailler dans la bonne humeur!

Pour voir ce que cela peut donner trouvez n’importe quelle vidéo de spectacle de fin d’année sur youtube (oui ces chers parents d’élèves aiment nous filmer et balancer sur youtube…) et coupez le son! C’est beau non?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Zaazu Emoticons Zaazu.com