Je vous ai déjà parlé des chaudoudoux dans plusieurs articles (que vous pouvez retrouver dans le thème de classe Chaudoudoux).

Aujourd’hui, je voulais parler de leur alter ego, les froids-piquants.

Je résume rapidement cette histoire pour vous parler de l’utilisation que j’en ai en classe.

Dans ce monde, inventé par Claude Steiner, les gens vivent avec un sac, contenant des Chaudoudoux. Lorsqu’ils se sentent mal, ils y piochent une petite boule de poils chaude et douce, qui les console. Ils échangent ou offrent également leurs Chaudoudoux à quiconque en a besoin, car ils sont gratuits et inépuisables.

Malheureusement, une sorcière décide de mettre le bazar pour pouvoir vendre ses potions. Elle suggère donc que ces Chaudoudoux pourraient venir à manquer si tout le monde continue à les offrir à tord et à travers.

Les adultes commencent donc à surveiller les dons de leurs proches, et de nouveaux sentiments apparaissent: jalousie, peur, angoisse…

La sorcière néanmoins se voit obligée de créer des Froids-piquants pour remédier au manque de Chaudoudoux car les gens finissent par en mourir, ce qui n’aide pas ses ventes de potions. Ces Froids-Piquants empêchent les gens de mourir, mais les rendent froids et hargneux.

 

Après la lecture du conte, nous avons établi avec les élèves que dans notre monde à nous, il y a aussi une chose gratuite et inépuisable qui a le pouvoir de rendre heureux et de consoler: les paroles gentilles, les compliments.

Nous avons donc mis en place des petits Chaudoudoux à offrir, sous forme de petits billets à écrire et à donner aux camarades. Ces Chaudoudoux remportent un grand succès dans ma classe.

Suite à cette discussion, il a été facile pour mes élèves de faire le lien entre les Froids-Piquants et les paroles méchantes, les insultes. Nous avons ensuite pu comprendre que lorsqu’un Froid-Piquant apparait chez l’un de nous, il n’est pas intéressant de le garder car il rend froid et hargneux. Pourtant, il n’est pas non plus possible de le donner à un camarade.

 

Ainsi, les pensées négatives, les émotions désagréables, les mauvais sentiments ne peuvent pas être réprimés. Quand ils apparaissent il faut savoir les reconnaitre, les accepter pour mieux les évacuer.

Nous avons donc mis en place la boite à Froids-Piquants. Cette boite est dans la classe, libre d’accès. Les élèves peuvent y glisser dessins, mots, papiers déchirés, froissés, gribouillés, des Froids-Piquants sous toutes leurs formes.

Les élèves savent que la boite est vidée toutes les semaines et qu’ils sont libres de mettre tout ce qu’ils veulent sans aucune crainte de représailles.

Cette autorisation d’évacuer leurs pensées négatives est aussi très importante pour les élèves, et notamment pour l’un d’eux qui est en grosse difficulté pour gérer ses colères. Même s’il a fallu, lors de très grosses colères, fournir une feuille A3!

 

Cet article s’inscrit dans le    organisé par Alicecycle3 de Ma maitresse de CM1

On clique sur le bouton pour retrouver tous les liens!

 

2 thoughts on “Chaudoudoux et Froids-piquants pour exprimer ses émotions

  1. alicecycle3 dit :

    ET voilà, ajoutée !
    Merci de ta participation et bonne fin de week-end

  2. FirstIsabel dit :

    I have noticed you don’t monetize your blog, don’t waste your
    traffic, you can earn extra bucks every month because you’ve got hi quality content.
    If you want to know how to make extra money, search for: Boorfe’s tips best adsense alternative

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Zaazu Emoticons Zaazu.com